News

3 avril 2013

Spi Ouest France 2013


Grand Soleil 43

Les années passent et les meilleurs restes toujours les meilleurs

 

Cette édition 2013 du Spi Ouest France s'est déroulé sous le signe du vent, du froid et des conditions musclées.

4 jours de régate en ce week-end de Pâques et pas moins de 7 manches de courues.

Nous avons tous fait tourner nos fichiers météo en espérant une accalmie sur les prévisions et surtout un peu plus de soleil et beaucoup de degré en plus, mais Euros (Dieu Grec du vent d'Est) en avait décidé autrement en s'associant avec Zeus pour la pluie et Borée pour le froid. Et je dois dire que ce dernier à particulièrement bien travaillé. il fallait une certaine dose de motivation et plusieurs couches de polaire pour naviguer.

Grosse bagarre en IRC 1 entre "Codiam" le Grand Soleil 43 de Monsieur Jean Claude Nicoleau et "Inis Mor" le Ker 39 de Monsieur Bernard Gouy. Dès le premier jour, ces deux bateaux ont créés le trou en s'emparant des deux premières places. Le lendemain, le schéma restera pratiquement identique et ce jusqu'à la dernière manche du lundi, qui se déroulera dans des vents de 25/28 nœuds. "Codiam" aura le dernier mot en signant une troisième place et Inis Mor une manche de douze.

Monsieur Nicoleau peut être fier de son équipage et de son bateau avec pas moins de trois victoires au Spi Ouest France (2009, 2012 et 2013)

Une vrai belle performance, surtout que chaque une de ces victoires, se sont déroulées dans des conditions de vent différentes.

"Codiam" était évidement classé dans les favoris en remportant le challenge de Printemps à La Trinité sur Mer, juste devant l'autre Grand Soleil 43 "Anne et Sébastien" de Monsieur Jacques Fily.

"Anne et Sébastien" termine 9ème de cette édition du Spi Ouest et signe une très belle deuxième place à la dernière manche.

En dixième place vient le Grand Soleil 39 "Spineck" amputé de son excellent n°1 (Louis Heckly) qui 15 minutes avant la première manche se déboite une épaule sur le tangon. "Même en carbone, un tangon reste dur". Le comité course a décidé de ne pas laisser repartir le bateau, dans un premier temps, faute du nombre d'équipiers déclarés et ensuite, faute d'un nouvel équipier qui était déjà enregistré sur un Grand Surprise, qui venait d'abandonner. Une décision toujours difficile à accepter et une première journée au ponton. Difficile de revenir dans le match après.

Grand Soleil a une fois de plus briller sur la plus haute marche du podium.

Comme à chaque fois depuis la livraison du Grand Soleil 43 Codiam en 2009 et surtout par rapport à cet incroyable palmarès, le chantier Del Pardo et Grand Soleil atlantique, félicité chaleureusement Monsieur Nicoleau et son équipage.

Une nouvelle saison démarre et nous aurons, j'en suis sûr, encore de nombreuses occasions de revoir ce bateau dans les hauts de classements.


Retourner sur la liste des actualités